GRAFFITI MEN BEIRUT 

Teaser.

Synopsis.

Qui sont ceux qui colorent les murs de la capitale libanaise? Ce sont les Graffiti Men Beirut, une poignée de graphistes, entre 21 et 37 ans, issus de toutes les communautés du Liban, qui se font les porte-paroles de la jeunesse beyrouthine à travers le graffiti.

Partagés entre Orient et Occident les graffeurs libanais reprennent les codes de leurs aînés européens et américains en les adaptant à leurs propres problématiques. Le questionnement de fond reste le même, seul le contexte change: essayer d'oublier la guerre, la crise des réfugiés, le manque d'écoute des politiques, les problèmes de chômage et la bataille contre la restriction des libertés en cassant l'image que l'on peut avoir de l'art de rue.

Leur engagement n'est ni religieux ni politique mais bel et bien artistique. Pour la nouvelle génération beyrouthine, être artiste c'est déjà une révolution, et comme tous les révolutionnaires, ils ont un message à transmettre: être l'écho des aspirations de la jeunesse libanaise. 

Un sac à dos rempli de bombes de couleurs, Picasso des temps modernes, ils arpentent les rues de jour comme de nuit. A la recherche des meilleurs spots, ils veulent avant tout changer le regard de leurs concitoyens sur leur ville. Et si le graffiti n’était plus vu uniquement comme du vandalisme? Faire de l’art de rue une véritable forme d’art reconnu, voilà le combat des graffeurs que nous avons suivi.

C'est à travers le regard des acteurs de la scène street art tels que Fish, Eps, Phat2, Exist, le Bros Crew, Moe,  Spaz, Barok, Rile, Chyno, Jnoud Beirut et Mad Prophet, que nous allons le découvrir au cours de ce documentaire de 52 minutes. 

Nous sommes actuellement à la recherche de festivals pour le diffuser à travers le monde.

"Graffiti men Beirut in Paris"

En septembre a eu lieu la tournée promotionnelle  du documentaire Graffiti men Beirut au court de laquelle Spaz, Eps et Exist,

trois artistes graffeurs libanais nous ont fais l'honneur de venir en France durant un mois pour promouvoir leur art.

C'est donc à travers des workshops, des performances, des conférences, une exposition, des projections du documentaire, et des débats entre les artistes, les réalisateurs et le public,  que nous avons ouverts la porte au street art libanais encore méconnu.

Pour y parvenir nous avons  eu recourt à une campagne de crowdfunding qui fut un franc succès, nous remercions donc chaleureusement tout les participants.

Galerie.

Niksa production ©
All right reserved 2017